jeudi 8 mars 2007

Ki Tissa - L'appel

Ki Tissa, la paracha du veau d'or. Question sérieuse tout de même. Mais qui n'empêche pas une petite histoire sympathique.

Vous savez que dans cette malheureuse histoire, seule une tribu n'a pas fauté: la Tribu de Lévy (ou Levi, Levi Strauss, Lewis, Loewi, Levis 501, etc...). C'est d'ailleurs cette tribu qui a répondu à l'appel de Moché: passer par le fil de l'épée tous ceux qui fautèrent en faisant le veau d'or.

C'est d'ailleurs à cette occasion, que D-ieu retira la responsabilité du service dans le temple aux Bechorot, aux premiers-nés. A partir du veau d'or, ce ne sont plus les aînés qui exerceront le service dans le Temple, mais les Levy (et les Cohen, qui sont une branche de la famille Levy).

A ce propos, le Rav Schwab raconte donc une histoire. Il était invité un jour chez le "Nassi Hador", le plus grand de la génération: le Hafetz Haïm.



Et pendant ce Shabbat, le Hafetz Haïm posa une question bizarre au Rav Schwab:

- "Es-tu Cohen ?"
- "Non"
- "Ah, dommage...et es-tu Levy ?"
- "Non plus"
- "Ah c'est vraiment bête car lorsque Machiah viendra, seuls les Cohen ou les Levy pourront servir dans le temple. Et comme je suis Cohen (le Hafetz Haïm était effectivement Cohen : Rabbi Israël Meïr Kagan, Kagan étant la transcription polonaise de Cohen), je pourrais servir. Et pas toi. Et au fait, pourquoi n'es-tu pas Cohen ?"

Alors là, le Rav Schwab tombe des nues. Qu'est-ce que c'est que cette question ? C'est évident ! Parce que mon père n'est pas Cohen !

"Et pourquoi ton père n'est pas Cohen ?"

Le Rav Schwab ne comprend vraiment pas: qu'est ce que j'y peux moi si mon père n'était pas Cohen ?
Alors le Hafetz Haïm lui expliqua: "loin de moi l'idée de te narguer en disant "t'as les boules Coco, moi je suis Cohen et pas toi. C'est con hein ?"Non, ce que je veux te montrer c'est que si tu n'es pas Cohen ou Levy, c'est qu'à un moment de l'histoire de l'humanité, il fallait répondre à un appel. Il fallait répondre à l'appel de Moïse qui demandait d'aller avec lui pour punir la faute du Veau d'Or. Mes ancêtres y ont répondu: pas les tiens.Ce que je veux te montrer, ce sont les conséquences énormes que peuvent engendrer un choix de l'homme"

Nous sommes tous chaque jour confrontés à des appels: faut-il prendre telle ou telle responsabilité ? Faut-il agir tel que l'on me le conseille...ou faut-il désobéir ?
Chacune des réponses que nous apportons aura évidemment une conséquence pour nous, mais aussi pour notre entourage, et pire encore: pour nos enfants et nos petits-enfants !
Nous devons tous répondre à des appels et des défis en matière d'éducation juive, de transmission de la tradition juive ou de refus de l'assimilation.

Il faut y répondre ! Pour notre bien, mais aussi pour nos enfants ! Voilà la vraie leçon du Hafetz Haïm.

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget