mardi 12 février 2008

Communauté juive: Turbulences à prévoir sur le 1er semestre 2008

Attachez vos ceintures, le premier semestre 2008 va être agité pour la communauté juive de France. Au programme:

- Le dîner du CRIF le 13 février avec comme invité d'honneur, rien moins que le Président de la République
- La première visite d'Etat de l'ère Sarkozy d'un Chef d'Etat étranger: Shimon Peres en mars
- Visite couplée avec l'organisation du Salon du Livre qui met cette année à l'honneur la littérature israélienne
- L'élection du Grand-Rabbin de France et du Président du Consistoire Central le 22 juin
- L'élection du Grand-Rabbin de Paris (je ne sais pas trop quand...;-)

Pourquoi s'attendre à des turbulences ? Mes pronostics:

Le Dîner du CRIF

Historiquement, le dîner du CRIF (créé par l'ancienne directrice générale du CRIF Jacqueline Keller sous la présidence de Théo Klein), était un moyen efficace mais discret de dialoguer de façon constructive et régulière avec les représentants des autorités de l'Etat.
Il a depuis, et notamment sous la présidence de Roger Cukierman, pris une toute autre ampleur, dont on se demande si elle est véritablement positive.

Interrogeons-nous notamment sur les aspects suivants:

- Est-il vraiment nécessaire d'inviter plus de 800 personnes, dont la plupart sont des notables de la communauté juive pouvant payer 500€ par tête pour prendre un jus d'orange en compagnie des ministres de la République ou d'Enrico Macias ? Le dialogue serait-il plus fécond grâce à la présence d'Alexandre Arcady et d'on ne sait quel PDG ? Où la vague people a aussi touché de plein fouet une institution aussi respectable que le CRIF...

- Quel est l'impact de la médiatisation croissante de ce dîner ? Depuis l'année dernière, il est désormais télévisé sur Public Sénat (merci Elkabbach...), ce qui implique que tous ceux qui reçoivent la TNT en France (plus de 15 millions de foyers) pourront désormais voir ce qu'on espère être une exception: la prise à partie en direct et plutôt vexante du premier ministre français, comme cela a été le cas il y a quelques années. Le CRIF a-t-il correctement mesuré les conséquences d'une telle décision ?

- Quelle instance du CRIF a eu la brillante idée d'inviter le Président de la République à ce dîner 2008 ? Pour dire les choses clairement, il s'agit d'une erreur politique assez grossière. D'abord, cela rompt avec la tradition consistant à honorer le Premier Ministre. Celle-ci se justifiait: c'est avec le gouvernement, donc avec son dirigeant, qu'on traite des questions politiques, qu'on se permet d'afficher parfois des désaccords ou d'encourager telle ou telle action. Pas avec le Président qui se doit de garder une certaine distance avec ces problématiques et à qui on ne s'autorisera certainement pas d'émettre le moindre reproche. De façon plus conjoncturelle, le CRIF a misé sur le mauvais cheval: ils ont invité un Président affaibli et peut-être vexé un Premier Ministre en plein épanouissement populaire.

Bref, j'attends de voir avec impatience le compte-rendu des médias sur ce dîner et suis même très étonné que la couverture médiatique soit encore si faible....

La visite d'Etat et le Salon du Livre:

Là, c'est nettement plus réjouissant. Je me délecte déjà de deux événements:
- Naviguer dans les travées du Salon du Livre en discutant avec Aharon Appelfeld, A.B Yeoshoua, Etgar Keret, Amos Oz ou Orly Castel-Bloom. Ca c'est pour le côté intello.
- Pour le côté plus instinctif, le simple plaisir déjà éprouvé en 2004 de remonter les Champs-Elysées ornés pour l'occasion des drapeaux français et israéliens ;-)

Bien entendu, cette apparition spectaculaire d'Israël dans l'agenda politique et culturel français n'ira pas sans susciter de nombreux commentaires et articles dans la presse qui seront évidemment plus ou moins aimables... Nous verrons bien !

Quant aux prochaines élections "rabbiniques" et consistoriales, elles méritent un billet à part que je ne manquerai pas de publier dans les plus brefs délais. Car ce sont celles-là qui auront peut-être le plus d'impacts sur la Communauté juive, bien plus que le dîner du CRIF ou la visite de Shimon Peres !

Aucun commentaire:

Une erreur est survenue dans ce gadget