mercredi 3 janvier 2007

Cheela ou Techouvot

Ce sont des sites qui suscitent l'étonnement, voire le rejet de tous ceux, Juifs ou non-Juifs qui ne sont pas familiers avec la logique interne du système halakhique et de son importance capitale dans la survie du judaïsme.

1) Ai-je le droit de secouer ma nappe à l'extérieur de mon balcon le jour du Chabbat ?
2) A-t-on le droit de consommer de la nourriture le jour du Chabbat issue d'un réfrigérateur qui s'éclaire lorsque la porte s'ouvre ?
3) Lorsqu'un steak a été servi dans de la vaisselle destinée à des mets lactés, puis-je manger le steak ? Puis-je conserver l'assiette si le steak était à moins de 45° ? Cela change-t-il quelque chose si l'assiette n'avait pas été utilisé pendant 24 heures antérieures ?

Sans préparation sérieuse et érudite, c'est sûr, cela surprend. Nous consacrerons d'autres billets au système halakhique qui a donné lieu à des développements tout à fait passionnants, y compris pour nos consciences occidentales.

Mais ce qui m'intéresse ici, c'est de me pencher sur les deux principaux sites pourvoyeurs de réponses halakhiques (en hébreu Cheelot ou Techouvot) en langue française. L'idée n'est pas nouvelle, les responsa de décisionnaires sont un usage extrêmement ancien. Sur Internet, l'habitude avait déjà été largement initiée par des sites israéliens et américains, mais l'examen des deux sites dont nous parlerons nous renseigne assez bien sur une certaine sociologie du judaïsme francophone, de ses liens avec Israël et de certaines approches parfois très divergentes.

Le premier est le bien connu Cheela.org (www.cheela.org)


Au début, une initiative bénévole réalisée par des rabbins francophones vivant en Israël, visant simplement à rendre service pour certains cas halakhiques. Et puis le site a pris de l'ampleur, jugez plutôt: plus de 11000 membres inscrits, plus de 30000 réponses déjà données, l'équipe de réponse s'est étoffée pour arriver à près d'une vingtaine de contributeurs, certains s'étant spécialisés dans des domaine précis (pensée juive, conversions, etc...)
L'ergonomie du site est très agréable, claire et efficace. De nouvelles fonctionnalités ont fait leur apparition, tel le Cheela Express 48 pour les questions nécessitant une réponse urgente.
Des bénévoles, mais un réel travail de professionnel. Les rabbanim répondant au site, malgré des parcours divers, ont cependant tous un point en commun: ils habitent en Israël.
Cheela est un site de questions/réponses pour francophones fait par des israéliens. La nuance a son importance, on va le voir.

Le deuxième site, Techouvot.com (www.techouvot.com) est en fait une émanation de l'association Bné-Thora qui publie également le site Chiourim.com (www.chiourim.com). La technologie est plus rustique (c'est le système du forum php qui est utilisé), les questions sont beaucoup moins nombreuses, mais le site a tout de même acquis une belle réputation sur un domaine nécessitant une expertise pointue ainsi qu'une bonne connaissance du marché français: la cacherout.
Disposant de l'intervention du Dayan Wolff, spécialisé dans les halakhot de cacherout, Techouvot en vient même parfois à concurrencer certaines décisions du Beth-Din de Paris. Un exemple parmi d'autre: le site, via le Dayan Wolff, a autorisé l'achat de saumon fumé sans certification rabbinique, au vu des contraintes légales et administratives pesant sur le saumon fumé en Europe qui rend impossible d'anciennes pratiques telles l'enduit de saindoux sur le saumon.

Deux sites plutôt complémentaires, disposant chacun de leur marotte halakhique et qui rendent un fier service aux Juifs français pratiquants, on pourrait finalement conclure là-dessus.

Mais il faut creuser. Car les profils de ces deux sites sont très différents. Et certaines divergences apparaissent si on veut bien examiner attentivement certaines questions, certaines réponses et certaines...censures...
Sur Cheela.org, rien à dire, c'est quasiment toutes les questions qui sont publiées, les rabbanim n'hésitant parfois pas à aller au charbon pour répondre à certaines questions un peu "chaudes" et dont les réponses ne sont parfois pas très en phase avec une oreille "occidentalo-humaniste". Les réponses sur l'usage du préservatif ou sur la question de savoir s'il est permis de sauver un non-Juif le jour du Chabbat sont admirables du point de vue de la rédaction et de la pédagogie. De même, la tendance affichée de Cheela étant une orthodoxie "sioniste-religieuse", suivant les enseignements du Rav Kook, l'insertion du judaïsme dans la vie quotidienne et la capacité à accepter la contradiction argumentée même sur des sujets un peu "limites" est clairement avérée.
Bien entendu, ce positionnement est clairement assumé: à des questions portant sur le statut halakhique de Yom Haatzmaout (la fête d'indépendance de l'Etat d'Israël), nul doute n'est permis, nous sommes sur un site sioniste pour qui le Hallel (les louanges dites pendant les jours de fêtes) doit être récité. Cela ne fait pas l'unanimité chez tous les décisionnaires, mais Cheela assume, c'est le principal.
Si l'on doit vraiment trouver des faiblesses, notons quelques rares contributeurs dont le français s'est un peu perdu au contact de la vie israélienne et dont les fautes de grammaire ou d'orthographe ne sont pas du meilleur effet. Mais il ne s'agit pas de la majorité des rabbanim, loin de là.

Malheureusement sur Téchouvot, la situation n'est pas aussi brillante. D'une ligne plutôt "Harédi", que certaine traduisent improprement par ultra-orthodoxes, le filtre est beaucoup plus sévère...notamment lorsque les questions portent sur des sujets abordant la question sioniste (les Harédim sont en délicatesse avec ce sujet) ou sur les modalités de modification de la Halakha.

Quelques exemples vécus:
- Une réponse sur Hanouka dans laquelle on insistait sur la dimension nationale de Hanouka n'a pas été publiée. Comme ça, cela n'a l'air de rien, mais il s'agit d'un point de divergence fondamentale entre sionistes et non-sionistes. Dire que Hanouka est une fête de libération nationale, et pas seulement un fête basée sur un miracle qui parle d'une fiole d'huile, peut justifier une ouverture vers l'officialisation de la fête de Yom Haatzmaout (fête d'indépendance de l'Etat d'Israël) d'un point de vue halakhique. Pourtant, même si elle n'est pas très populaire, une position halakhique non sioniste est possible et peut parfois être argumenté avec beaucoup de pertinence. Pourquoi ne pas vouloir l'exposer ?
- Les questions halakhiques politiques comme celles portant sur le désengagement de Gaza n'ont pas été publiées non plus.
- On peut lire sur Téchouvot une phrase phénoménale: "Vous constatez bien vous-même que le peuple juif dans son ensemble se sent très bien dans l’application des décisions des sages de la Michna et de la Guemara". Incroyable de lire ça lorsque moins de 30% de la population juive mondiale est aujourd'hui soumise aux Mitzvots. Comment ne pas être lucide à ce point là sur l'état du peuple juif ? On retrouve malheureusement ici en filigrane un des principaux reproches fait aux Harédim au sein du monde orthodoxe: leur insensibilité chronique à l'évolution du peuple juif.

Bref, à la notable exception de Jacques Kohn dont les interventions sont toujours fines, pertinentes et distanciées, Techouvot.com a encore beaucoup d'efforts à faire avant d'arriver au niveau de maturité des sites de réponse orthodoxes anglo-saxonnes.
Encore une fois, qu'on me comprenne bien: l'idée n'est pas tant de réfuter une idéologie particulière que de pointer du doigt un certain manque d'ouverture à la discussion et d'une incapacité chronique à exposer ses thèses sans dogmatisme. Comment s'enorgueillir de traverser le Talmud, oeuvre dialectique par excellence, et d'avoir peur d'assumer certaines discussions et d'avoir un regard lucide sur le monde juif ?

PS: Pour ceux que ça intéresse, les réponses aux questions halakhiques en début d'article

1) Ai-je le droit de secouer ma nappe à l'extérieur de mon balcon le jour du Chabbat ? Non
2) A-t-on le droit de consommer de la nourriture le jour du Chabbat issue d'un réfrigérateur qui s'éclaire lorsque la porte s'ouvre ? Oui si le réfrigérateur a été ouvert sans savoir que la lumière allait s'allumer. Non autrement.
3) Lorsqu'un steak a été servi dans de la vaisselle destinée à des mets lactés, puis-je manger le steak ? Puis-je conserver l'assiette si le steak était à moins de 45° ? Cela change-t-il quelque chose si l'assiette n'avait pas été utilisé pendant 24 heures antérieures ?
Le steak peut être mangé uniquement si l'assiette n'avait pas été utilisée dans les 24 heures auparavant. En revanche, l'assiette doit être jetée dans tous les cas sauf si le steak avait une température inférieure à 45° au moment où le steak a été mis en contact avec l'assiette

5 commentaires:

szdavid a dit…

Personnellement, je suis un fan de Cheela.
Même si je ne respecte pas, j'aime leur poser des questions, lire celles des autres et en apprendre plus.

Quand je souhaite écrire un article un peu sérieux sur le judaisme ou raconter quelque chose, je vérifie pas mal d'information sur leur site.
Les intervenants sont pour la plupart très gentils et répondent très bien.

Sur cheela, il m'arrive de ne pas comprendre certains termes ou références, sur techouvot, que je trouve plus "pointu", il m'arrive carrément de ne pas comprendre plusieurs questions à la suite, raison pour laquelle je n'y vais que très rarement.

Benj a dit…

Nous avons la tristesse de vous annoncer le deces du Rav Elie Kahn, fondateur et "ame" du site www.Cheela.org

YS a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
peterpanet a dit…

Tout celui qui frequente les 2 sites sait que la seule censure que cheela s'autorise est celle qui vise calomnies, medisance,generalisations racistes ou insultes...

Anonyme a dit…

Techouvot à entre temps fait un grand bond en avant, et je vous invite à vous en rendre compte par vous même.

Une erreur est survenue dans ce gadget