lundi 22 septembre 2008

Les Juifs et le suicide

Depuis Emile Durkheim, éminent sociologue et fils de rabbin, on sait que le taux de suicide dans une population "varie en fonction inverse du degré d'intégration des groupes sociaux dont fait partie l'individu".

En bref, que si vous vous sentez seuls, mal intégrés et sans faire partie d'un groupe social auquel vous concédez une appartenance, vous aurez plus de chances de mettre fin à vos jours.
Du point de vue des religions, relève Durkheim, l'aspect assez individualiste du protestantisme le rend plus sensible au suicide, alors que la notion de collectivité propre au catholicisme protège relativement ses ouailles.
Mais ceux qui se suicident apparemment le moins, ce sont les Juifs qui dans leur pratique mêlent une convivialité de groupe avec une intégration poussée à la communauté (le bouquin date de 1897, entre temps, certains Juifs ont eu le temps de changer de modèle). Evidemment, les apikoïros, les hérétiques, du fait de leur éloignement communautaire ont peut-être plus de chances de se retrouver dans des taux protestants.
Bref, je ne sais pas ce que vaut aujourd'hui cette étude, mais je viens de recevoir une petite blague sur le sujet et elle a valu à mes collègues de me voir rire tout seul pendant toute la matinée sans que je puisse vraiment leur expliquer correctement la raison de mon état. La voici:

Je me baladais sous un beau soleil printanier lorsque, arrivé sur un pont, je vis un homme debout sur la rembarde, prêt à sauter.
Je me précipitai vers lui en lui criant:
"Stop, stop, ne faites pas ça !!!"
- Pourquoi je ne devrais pas ?, demanda-t-il
- Parce qu'il y a plein de choses magnifiques que vous avez encore à vivre sur cette terre ! répondis-je
- Comme quoi ?
- Eh bien....je ne sais pas: vous êtes Juif ou Goy ?
- Juif
- Moi aussi ! Vous êtes orthodoxe ou libéral ?
- Orthodoxe
- Moi aussi ! Vous êtes Haredi ou Modern-Orthodox ?
- Haredi
- Moi aussi ! Vous êtes Hassidique ou Litvish (Lituanien) ?
- Litvish
- Incroyable ! Moi aussi ! Vous êtes Litvish Yerushalmi ou Bné-Braker (de Jérusalem ou de Bné-Brak) ?
- Litvish Yerushalmi
- Moi aussi ! Vous êtes Litvish Yerushalmi Moussarnik ou Litvish Yeroushalmi Brisker ?
- Litvish Yerushalmi Moussarnik
- Mais c'est fou, moi aussi ! Et vous êtes Litvish Yerushalmi Moussarnik Slobodkaniker ou Litvish Yerushalmi Moussarnik Kelmer ?

Il répondit: "Litvish Yerushalmi Moussarnik Slobodkaniker"

Alors je lui dis: "Meurs, espèce d'apikoïros" tandis que je le poussai dans le vide.

Pour une explication des différentes "écoles" mentionnées plus haut, ça fera l'objet d'un billet à part entière...;-)

4 commentaires:

Anonyme a dit…

EXCEPTIONNEL !

Juin 2008 : L’agent Mural rencontre Shimon Pérès

Le blog drzz vous propose des images de la rencontre entre David Littman, jeune Anglais idéaliste engagé sur un coup de tête dans une opération clandestine du Mossad et le Président israélien Shimon Pérès.

Avec la présence des agents qui ont aidé à la réussite de l’opération et Shmuel Toledano, n-2 du Mossad entre 1953 et 1976

http://leblogdrzz.over-blog.com/article-23534939.html

Anonyme a dit…

du farsheits gornisht in oylom hateyre blague bidon

Benjamin Bitane a dit…

Je sais qu'est sorti y' a un an ou deux, un livre qui revient sur les théories du suicide chez Durkheim.

Il est vrai que Durkheim dit à partir de statistique que le taux de suicide est le moin important dans le judaïsme que dans les autres religions.

Par contre le taux de folie y est le plus important. D'ailleurs, c'est l'un des arguments qu'il prend pour dire que le suicide n'est pas psychologique, ou un problême social, mais bien de l'ordre du sociologique, du lien social.

raoul a dit…

A Anonyme! C'est pouratnt très bien vu, c'est chez le juif le plus proche,qude la différence est ressente comme une trahison.

Une erreur est survenue dans ce gadget